07 - Coup de coeur, André Minvielle

À découvrir

 

André Minvielle

 portrait d'André Minvielle

Biographie :

 

André Minvielle, né en 1957 à Pau (Pyrénées-Atlantiques), est un chanteur français, également percussioniste et un des plus proches collaborateurs de Bernard Lubat. Il chante en français, occitan. André Minvielle a reçu en septembre 2008 une victoire du Jazz dans la catégorie Artiste vocal de production française

 

Pour lire la suite, cliquer sur

http://fr.wikipedia.org/wiki/André_Minvielle

 

 

 

Batteur, scatteur, rappeur, rime-ailleurs qui bouscule les mots et les conventions, André Minvielle est sans doute une des plus jolies surprises de la scène française ces dernières années. Déjà dans le premier album de Paris Musette, son interprétation de la Flambée Montalbanaise de Gus Viseur avait intrigué les amateurs du genre, familiers ou non du travail de Minvielle au sein de la Compagnie. Plus récemment, portée sur les ondes sa version Indifférence de Tony Murena et Joseph Colombo en a assis plus d'un, suspendant quelques instants le flot parfois indistinct des programmes radio. Quelque chose de saisissant se passe par IA, indéniablement. Du jamais entendu, du tout sauf banal, qui allume le sourire et fait circuler les frissons. On a envie d'en partager davantage avec le musicien….

 

Pour lire la suite, cliquer sur

http://www.larticole.org/parcours/parcours.html 

À lire :

 

A propos de André Minvielle

 

MINVIELLE, EUROPÉEN UNIVERSEL « Je me suis endormi au volant de ma langue » : Minvielle chante. Minvielle biguine. Minvielle scande. Minvielle rappe. Minvielle dérape. Minvielle pulse. Minvielle joue des labiales et des liquides. Minvielle éclate de virtuosité et de joie simple. Minvielle, en tragique, fils naturel de Lacan, Bobby Lapointe, Nougaro et Babs Gonzales. Minvielle publie  : La vie d’ici bas. Style ? Du rap naïf aux rythmes sophistiqués, un Léo t’es là pour son fils, des singularités chantées, un papier du Monde en hip-hop, le tour est joué. Minvielle joue de Toulouse à l’Européen. Rien de plus tonique, rien de plus thérapeutique, rien de plus assuré qu’un spectacle de Minvielle. Qui n’a rien d’un spectacle : il s’agit de présence, le temps d’une chanson. Vous verrez, vous chanterez, vous chanterez juste, juste une chanson.Chansons gaies, gai savoir, savoir de pinson, cadences africaines, slam béarnais, il y a infiniment plus de poésie dans les chansons de Minvielle que dans toute la garbure poétique chichi pompon qui n’en finit pas d’invoquer la voix. Ah ! la voix ! Ah, la langue, lalangue, la la la… La voix, Minvielle l’a. S’il n’avait inventé qu’un mot, celui de ManifHeste – manif, Heste, fête occitane faites en autant, manifestez-vous  – le nom de Minvielle devrait rester dans la mémoire des langues. Mais, ……………….. Il en fait des chansons. Et si c’était ça la vie ? Et si on nous l’avait pas dit ?

Francis Marmande

 

Pour lire la suite, cliquer sur

http://www.myspace.com/andrminvielle

 

Pour l’entendre :

 

 

 

 

Voix de Fête avec André Minvielle

 

 

Ils en parlent :

 

Bonjour !

André Minvielle, l'association Les chaudrons et la Complexe Articole de Déterritorialisation présentent le grand projet/sujet

 

«Suivez l'Accent».

 

Les accents de la francophonie, des langues de France et autres langues à suivre.
Création d'une sonothèque, création de lettres sonores.
Installations, résidences, concerts et entretiens.

Dans chaque territoire (site, pays, régions, département…) francophone partenaire et aux quatre points cardinaux du rayonnement d'une langue et des autres ; arpenter la vie en mémoire local, urbaine ou rurale. Glaner les voix d'ici et là, faire connaître des singularités, faire entendre. Portraits de quidams ou de personnalités qui fondent de là, acteurs culturels, postures artistiques, philosophiques, anthropologiques qui mettent l'accent comme elles l'entendent. Majoritaires ou minoritaires, marcher entre deux langues,…

 

Pour lire la suite, cliquer sur

http://www.larticole.org/

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :