Hommage à Jean Ferrat

Publié le par Association Ils chantent pour demain

JeanFerrat1


Ferrat: Le festival de Barjac en deuil

Le festival "Chansons de Parole" de Barjac, vient de perdre son parrain.C'est dans un communiqué empreint d'émotion, que Jofroi, le directeur artistique du festival rappelle à quel point, Jean Ferrat était "plus qu'un ami, c'était un modèle, une ligne de conduite. Pour les uns, c’était un frère, un grand frère, pour les autres, un père, un grand-père même". Le festival rappelle que le chanteur considérait le monde comme sa famille, et que sa vision de la vie ne pouvait se faire sans le mot Fraternité.



JEAN FERRAT nous a quittés ce samedi 13 mars 2010

Merci Jean Ferrat !

Pour le festival "Chansons de Parole", plus qu'un ami, c'était un modèle, une ligne de conduite... et notre parrain, toujours présent à chaque ouverture, complice, souriant, partageant joie et simplicité avec le public et les artistes. Toute l'équipe tient à lui rendre le plus bel hommage ! Chapeau bas ! Merci Jean Ferrat !

"Il n'y a pas de sujet tabou, on peut tout dire dans une chanson." Lui ne s’en est jamais privé. Ses colères, ses convictions, il les a dites haut et fort. Ses ravissements aussi. Pour les beaux Yeux d’Elsa et des femmes en général, décrétées "avenir de l’homme" dans un de ses refrains les plus populaires des années 1970. Ou bien encore pour cette Montagne, si "belle"....

La suite sur



 

 

 

Jean Ferrat, pseudonyme de Jean Tenenbaum, est  paroliermusiciencompositeur et chanteur français né le 26 décembre 1930 à Vaucresson (Hauts-de-Seine) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas1 en Ardèche.

À la fois chanteur engagé et chanteur de charme, auteur de chansons à textes, il est aussi compositeur, et met notamment en musique de nombreux poèmes de Louis Aragon. Jean Ferrat est proche des idées communistes, mais critique envers le Parti communiste français et l'URSS. Bien que peu présent dans les médias et malgré un retrait de la scène à quarante-deux ans, il connaît un grand succès aussi bien critique que commercial, fondé autant sur sa voix grave et chaude que ses prises de position politiques et sociales.

 

Pour lire la suite, cliquer sur

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Ferrat

   le site officiel

 

Chaude et grave, lyrique et "noueuse comme un pied de vigne", la voix de Jean Ferrat est entrée dans les foyers français en 1964 avec La Montagne. L'époque était au règne des copains sur les transistors, au twist et au yé-yé, au consumérisme de l'american way of life. A contre-courant, Jean Ferrat, mort samedi 13 mars 2010 en début d'après-midi, à l'âge de 79 ans, à l'hôpital d'Aubenas (Ardèche), toucha le pays avec sa chronique douce-amère de l'exode rural, dénonçant les mirages du progrès, du "Formica et du ciné". Avec son hautbois mélancolique, La Montagne est restée….

 

Pour lire la suite, cliquer sur

http://www.lemonde.fr/carnet/article/2010/03/15/jean-ferrat_1319296_3382.html

 

 

 

 

Publié dans Coup de coeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Association Ils chantent pour demain 26/06/2010 16:40


c'est l'hommage du cœur il reste dans nos mémoires comme un compagnon de route .